Search
Auteur
Editeur
Generic filters
Catégories

Libraire indépendant, éditeur dissident

Search
Auteur
Editeur
Generic filters
Catégories

Europia

Jean-Claude Albert-Weil

14,00

En stock

359 PAGES
ÉDITÉ PAR Éditions Gills Club La Panfoulia
ISBN 978-2952195218

L’avis du libraire

Quatrième de couverture

Europia est un des romans les plus originaux de ces dernières années. Certes, il faut le mériter ; il horripile, il scandalise, mais il emporte. Si nous sommes encore peu nombreux à avoir perçu son importance, c’est qu’il s’agit d’une sorte d’OVNI, ou d’OENI, objet écrit non identifié dans l’espace littéraire français. Il appartient en principe à un genre répertorié : l’uchronie. Mais tous les auteurs d’uchronies n’inventent pas leur langue comme Céline, ils ne placent pas leur œuvre, avec une ambition justifiée, sous l’invocation insistante de Swift, ils ne bravent pas avec le culot d’Albert-Weil tous les tabous d’une époque, ils ne jettent pas sur notre temps un regard aussi aigu que le sien. Hitler a gagné la guerre et l’histoire continue. Un demi-siècle plus tard, de l’Atlantique à l’Oural, un empire européen déjà trois fois « déshitlérisé » oppose son ébouriffant mode de vie au mode de vie américain. Le héros du livre n’est rien moins que le fils secret du quatrième führer, un brillant jeune homme prédestiné à devenir le cinquième… Mais laissons de côté l’anecdote. Ce qui compte dans ce torrent de mots et de néologismes, c’est le vertige qu’il nous inspire. En dehors d’une parenté évidente avec Céline, Albert-Weil a en commun avec lui de ne pas savoir s’arrêter. Ce tempérament éruptif qui a porté Céline à des extrémités impardonnables conduit aussi très loin Albert-Weil. Le sens de la mesure comme le bon goût, au premier degré en tous cas, l’auteur d’Europia s’en balance. Alors, souvent, ça grince. Les écrivains qui se veulent politiquement incorrects font figure de mazettes à côté de ce Falstaff uchronique. On est parfois révolté à sa lecture. Si l’on pardonne, c’est qu’à aucun moment, le véhicule fou de sa pensée ne cale, ni même ne ralentit. Il grille tous les feux, il force tous les barrages, entraînant son lecteur vers un abîme de perplexité inquiète, vers une réflexion, abasourdie sur l’histoire, sur la civilisation, sur l’homme. Ne manquez pas Jean-Claude Albert-Weil. (G.-O. Châteaureynaud)

Europia a paru pour la première fois sous le titre de Sont les oiseaux… (Grand Prix du Roman de la Société des Gens de Lettres 1997). Europia est le premier volet d’un vaste triptyque, la « Saga du Contre-Monde » qui comprendra Franchoupia et Sibéria.

Vous êtes un libraire ?

Vous pourriez aussi aimer
Thierry Marignac
12,00
Saint Loup
24,00
Arto Paasilinna
8,60
Sylvain Tesson
14,50
George Orwell
8,60

Nous Contacter